Château Rauzan-Gassies

Les origines de la Maison Noble de Gassies en Médoc remontent à l’époque médiévale. Ses seigneurs avaient rang de chevaliers et rendaient l’hommage féodal aux tenants du château de Margaux. Monsieur de Rauzan acquiert la seigneurie et ses vignes au début du règne de Louis XIV. Grâce à son savoir-faire vigneron, en l’espace de trente ans, il fera de son cru le premier des deuxièmes crus de la paroisse de Margaux.
Les héritiers de Pierre de Rauzan maintiendront l’œuvre du fondateur jusqu’à l’orée de la Révolution où le domaine se voit scindé en deux: Rauzan-Gassies et Rauzan Ségla. Après avoir été longtemps considérés comme les seconds crus de la paroisse de Margaux, les deux domaines seront classés Deuxièmes Grands Crus de la Gironde lors du classement de 1855. Déjà propriétaire de Château Bel Orme Tronquoy de Lalande et de Château Croizet-Bages, 5e Grand Cru Classé de Pauillac, Paul Quié, courtier en vins, achète Château Rauzan-Gassies en 1946. Depuis la propriété est restée dans le giron familial, tout comme les deux autres domaines.

Epuisé

Appellation
AOC Margaux
Quand on s’enfonce dans le Médoc, une des premières appellations prestigieuse que l’on rencontre est l’AOC Margaux. Celle ci s’étend sur cinq communes et couvre 1525 hectares dont 21 Grands Crus Classés du Médoc 1855. Les meilleurs sols sont constitués de terres graveleuses pauvres en nutriments et propices au développement du Cabernet Sauvignon, cépage majoritaire. Le climat est tempéré puisqu’il est influencé par la proximité de la grande ville de Bordeaux et soumis aux entrées maritimes qui remontent la Garonne. Les vins sont généralement léger, suaves et développent chez les meilleurs producteurs des arômes de violette et un nez de cassis. C’est indéniablement un terroir à vins fins.
<span>Château </span>Rauzan-Gassies <span>Château </span>Rauzan-Gassies <span>Château </span>Rauzan-Gassies
<span>Château </span>Rauzan-Gassies <span>Château </span>Rauzan-Gassies <span>Château </span>Rauzan-Gassies